Des schizophrènes sont devenus psychologue

, par  Véronique R. , popularité : 7%

A ce jour, de plus en plus de patients schizophrènes sont stabilisés sous traitement (en rémission partielle) ou même, peuvent atteindre la guérison "totale" (en ne prenant plus de médication). Des schizophrènes sont devenus psychologues. Voici le cas de patientes, stabilisées, et qui mène aujourd’hui une vie commune, mais aussi une vie de combat contre les préjugés, la stigmatisation et la maltraitance des patients.

Patricia E. Deegan, Eleanor Longden, et Arnhild Lauveng sont trois femmes atteinte de schizophrénie, ou qui ont été atteinte de schizophrénie. Elles ont aussi toutes les trois un autre point en commun, elles sont devenues psychologues et se battent pour la défense des droits des patients schizophrènes.

Arnhild Lauveng a écrit un bouquin : "Demain j’étais folle"
Vous pourrez vous procurer le bouquin sous le lien ci-dessous :
"Demain j’étais folle : Un voyage en schizophrenie" de Arnhild Lauveng




Christine Oddo décrit assez bien le bouquin :
"Ce récit chronologique démarre avec les premières manifestations ressenties par une Arnhild âgée de 14 ans. Envahie par la solitude, cette bonne élève à l’école, se sent bientôt incapable de communiquer avec autrui. Traverser une rue lui semble pratiquement impossible, le trottoir devenant « un précipice sans fond où je me tuerais si je tombais. » Les troubles s’intensifient et progressivement l’univers dans lequel évolue l’adolescente perd tout sens. Elle ne parvient plus à expliquer ce qui lui arrive, doute de son existence, entend des voix comme celle impérieuse du Capitaine qui lui intime l’ordre de se frapper, de réduire sa nourriture. Viendront ensuite les hallucinations, l’automutilation, les internements et les tentatives de suicide.
Avec pudeur et précision, l’auteur met des mots sur les perceptions incompréhensibles qu’elle ressent, les comportements qu’elle adopte, sur ces années douloureuses où elle expérimente auprès du personnel médical –médecins, infirmiers- écoute ou maladresse. La lecture qu’elle donne de sa pathologie rend la schizophrénie intelligible même si les symptômes, comme elle le souligne, « sont un langage propre dont seul le patient détient la clé du décodage ».
Ce témoignage résolument optimiste livre deux leçons.
La première : qu’un schizophrène, avant d’être un malade mental est une personne, sensible comme tout un chacun aux émotions et sentiments humains avec laquelle il est possible voire recommandé de discuter. Expliquer traitement, posologie et effets secondaires des médicaments s’avère indispensable car « la contrainte si elle est nécessaire, engendre lorsqu’elle est administrée sans respect ni considération des dégâts graves et durables. »
La seconde, porteuse d’espérance : que cette pathologie lourde n’est pas incurable. Certains, certaines comme l’auteure peuvent en sortir. Qu’Arnhild Lauveng ait eu en elle les ressources propres à cette « renaissance » est certain. Elle s’est toujours refusée à « apprendre à vivre avec ses symptômes » préférant croire à un avenir peut être utopique où elle deviendrait psychologue. Cet espoir lui a permis de réaliser cette aspiration au terme d’un cheminement douloureux. « L’espoir même lorsque que tout semble impossible fait des miracles. » Le parcours d’Arnhild Lauveng l’illustre parfaitement."





Eleanor Longden illustre très justement sa vision de la maladie dans cette vidéo :




En plus d’être psychologue, Patricia Deegan est aussi chercheuse. Pendant des années, Patricia a travaillé avec des personnes atteintes de troubles mentaux de diverses manières, pour les aider à mener une vie meilleure et enrichissantes.

Dans le pdf ci-joint, Patricia Deegan partage son expérience personnelle de rétablissement en tant que parcours autogéré de guérison et de transformation, et présente quelques suggestions aux thérapeutes quant à l’aide à donner pendant ce processus de rétablissement.
(Cliquer sur la petite feuille avec le carré rouge pour l’aperçu du pdf)






Annonces

  • Dons Paypal



  • Mieux vivre avec la schizophrénie avec les TCC

  • Newsletter


Brèves Toutes les brèves

  • Citations

    « La schizophrénie est une construction des psychiatres pour définir une maladie qui n’a de (...)