Témoignage d’Antonin, "mémoires de métalleux"

, par  Véronique R. , popularité : 4%

« Bonsoir,

Je m’appelle Antonin, j’ai 29 ans, je réside actuellement quelque part dans le centre de la France... et je suis schizophrène, diagnostiqué en août 2010, sous traitement depuis... en rémission asymptomatique depuis l’été 2012.

© Flickr CC by-nc

Pendant l’été 2010, j’ai fait une violente BDA (bouffée délirante aigüe), avec les symptômes classiques d’une schizophrénie paranoïde, c’est à dire : hallucinations auditives/olfactives, syndrome de persécution et/ou complot, crises d’angoisses, crises de larmes, repli quasi-autistique, ... Le tout à consonance fortement sataniste/extrémiste politique, étant donné ma proximité à l’époque avec certaines personnes du milieu Métal extrême. J’ai été hospitalisé 45 jours en clinique psychiatrique, bien traité, avec étonnamment beaucoup de libertés, je n’ai jamais été considéré comme un cas grave... Et je suis toujours sous traitement actuellement.

J’ai tiré de cette expérience, ainsi que de ma "vie d’avant", un texte, mes "mémoires de métalleux". Dans le sens où j’admets que cette culture et ces comportements haineux ont été pour quelque chose dans le déclenchement de ma maladie. Maintenant, j’ai rompu avec les personnes nuisibles, je mène une vie tout à fait simple ailleurs, et je n’aspire plus qu’à retravailler en ESAT ou EA. J’ai écrit un texte de témoignage, dans le sens où j’ai voulu ce long texte autobiographique comme un avertissement, sur la conduite à ne pas suivre en termes d’engagement dans la culture Métal extrême. »

Voici l’adresse du site du témoignage d’Antonin :
http://chemindehaine.eklablog.com/

Annonces

  • Dons Paypal



  • Mieux vivre avec la schizophrénie avec les TCC

  • Newsletter


Brèves Toutes les brèves

  • Citations

    « La schizophrénie est une construction des psychiatres pour définir une maladie qui n’a de (...)