La méditation pleine conscience ou Mindfullness

, par  Véronique R. , popularité : 1%

La MBSR (Mindfulness-Based Stress Reduction) pour la réduction du stress ou la MBCT (Mindfulness-Based Cognitive Therapy) pour la prévention de la rechute dépressive sont des programmes reposant sur la pleine conscience. Ils ont de plus en plus leur place dans le soin de la souffrance physique ou psychique et leur intérêt a été validé scientifiquement dans de nombreux domaines.

Le stress peut être une cause importante de rechute dans la schizophrénie. Aussi, nous savons que dans le cas du trouble schizo-affectif, le patient peut faire des épisodes dépressifs.

Ainsi, la méditation pleine conscience (Mindfullness) serait un moyen de prévenir les rechutes dans la schizophrénie (puisqu’elle contrerait le stress), et améliorerait l’état du patient dans des épisodes dépressifs.

La méditation pleine conscience est un « état de conscience qui résulte du fait de porter son attention, intentionnellement, au moment présent, sans juger, sur l’expérience qui se déploie moment après moment ». Kabat-Zinn, 2003


© Flickr CC-by-nd

Pleine conscience et psychothérapie

La pleine conscience est intégrée dans différentes formes de psychothérapies et d’interventions psychologiques. Certaines interventions sont basées principalement sur la pleine conscience, comme la thérapie cognitive basée sur la pleine conscience (MBCT) ou l’entraînement à la gestion du stress basé sur la pleine conscience (MBSR).
D’autres interventions font référence à la pleine conscience, mais en l’intégrant avec d’autres formes d’action, par exemple la thérapie dialectique de M. Linehan, ou la thérapie ACT (Acceptance and commitment therapy).


Une forme de thérapie basée sur la pleine conscience : la thérapie cognitive basée sur la pleine conscience comme prévention de la rechute dépressive et contre le stress

La Mindfulness Based Cognitive Therapy (MBCT), en français thérapie cognitive basée sur la pleine conscience, est une approche de groupe développée par Zindel Segal, John Teasdale et Mark Williams, qui est destinée à prévenir le stress ainsi que les rechutes dépressives chez les patients en rémission d’une dépression unipolaire récurrente.

Nous savons qu’en présence d’un état de tristesse transitoire, les patients ayant déjà eu plusieurs épisodes dépressifs ont tendance à réactiver de manière facilitée des patterns de pensées et d’émotions négatives pouvant déclencher une rechute. Ce qui engendre la profusion d’idée négative.
La MBCT vise la prise de conscience de ce mode de fonctionnement de l’esprit et favorise la construction d’une nouvelle attitude à l’égard de ces pensées et émotions. Les pensées sont alors vues comme des événements mentaux, indépendamment de leur contenu et de leur charge émotionnelle. Ce programme intègre des techniques de thérapie cognitive avec la pratique de la méditation. La méditation permet en particulier de se centrer sur le présent, de se tenir à l’écart des ruminations négatives et de se déconnecter de cette spirale.



Pour la pratique de la Méditation pleine conscience, plusieurs solutions s’offre à vous :


© Flickr CC by-nd
  • Contacter La Fondation Fondamentale : Celle-ci regroupe les hôpitaux de France des grandes villes, spécialisé dans les troubles/maladies psychiques. Ces hôpitaux sont rattachés à un CMP (Centre Médico-Psychologue). Le parcours est le suivant : prise de rendez-vous avec un(e) psychiatre dans l’un de ces hôpitaux pour établir un bilan-diagnostic avec multiples examens médicaux, qui permettra ensuite d’établir un diagnostic fiable. Avec ce diagnostic, le patient pourra demander à être suivi gratuitement en CMP (notamment avec psychologue) et demander à participer à des ateliers de groupe. Ces CMP proposent divers ateliers : réhabilitation psychosociale (consiste à en apprendre plus sur la maladie), et notamment méditation pleine conscience (il y a d’autres atelier tel que « affirmation de soi »).
  • Si les hôpitaux de la Fondation Fondamentale sont trop éloignés de votre domicile, vous pouvez demander à participer à un stage de méditation pleine conscience sans annoncer la maladie. En effet, certains patients se sont vu refusés la participation du fait de l’annonce du diagnostic aux responsable des stages. Si les hôpitaux spécialisés en maladies psychiques le proposent aux patients, c’est qu’il n’y a donc aucun risque pour les patients ni pour les responsables de stages. Et parfois, les responsables des stages MBSR en externe n’en ont pas conscience.

Vous pouvez aussi parler de cela à ceux-ci.Vous trouverez le programme des stages dans le lien ci-après : Association Mindfulness

Si vous voulez pratiquer sur votre smartphone, il existe l’application « Petit Bambou ». Cette application donne accès à une dizaine de méditation de 10 minutes chacune approximativement, avec de nombreux outils de pratiques.

Vous pouvez aussi vous aider, afin de mieux cerner le processus de la MBSR, de livres de méditation. Un des ouvrages de référence pour une pratique efficace est le Livre + CD de John Kabat-Zinn. Le CD comporte des méditations guidées :



Il faut savoir que, pour un minimum d’efficacité, une pratique régulière est nécessaire. Dix minutes par jour suffisent pour avoir des résultats.


Annonces

  • Dons Paypal



  • Facebook
  • Mieux vivre avec la schizophrénie avec les TCC

  • Newsletter


Sites favoris Tous les sites

5 sites référencés dans ce secteur

Brèves Toutes les brèves

  • Atelier d’Art en Clinique

    Dans certaines cliniques, divers ateliers peuvent être proposé en vue d’une réhabilitation (...)