Témoignage de Charlotte Bouvier : guérison de sa schizophrénie

, par  Véronique R.

Le 24 janvier 2020 à 11:11, par Véronique R. En réponse à : Témoignage de Charlotte Bouvier : guérison de sa schizophrénie

Bonjour Stéphane,
il ne faut pas confondre la recherche de la reconnaissance à tout prix et le fait que nous ayons besoin les uns des autres et surtout d’être en rapport avec l’autre.
L’isolement sociale nous rend malade et c’est bien normal. Le fait d’avoir une activité (bénévole par exemple ou autre..) favorise le fait de sortir de chez soi pour aller à la rencontre d’autres personnes avec lesquelles nous pourrons avoir des échanges communicative. Et c’est cela qui est important, c’est à partir de ce moment là que le vrai rétablissement commence.

En ayant des repères de rapports sociaux, nous pouvons à partir de ce moment là, travailler sur nous-même pour devenir maître de notre mental et par conséquent de nos représentations de la réalité, c’est-à-dire, de nos systèmes de croyances environnementale et sur nous-même.

Bien à vous,
Véronique R.

Annonces

  • Facebook
  • Mieux vivre avec la schizophrénie avec les TCC

  • Newsletter


Brèves Toutes les brèves