Ils reviennent de loin : de l’enfer à la lumière

, par  Véronique R. , popularité : 3%

"Je reviens de loin, la schizophrénie" de Christophe Billot

Résumé :
« J’ai retrouvé mon fils, celui d’avant sa maladie et j’ai de la chance
J’ai fait une candidature spontanée auprès d’une entreprise de nettoyage des trains, située à Metz. J’ai également appelé pour appuyer ma demande. J’ai expliqué à l’interlocutrice, qui était probablement la secrétaire de l’entreprise, que je pouvais travailler au maximum 17 heures, afin de conserver mon allocation adulte handicapé. Elle m’a demandé quel était mon problème. Je lui ai répondu que j’étais schizophrène. A partir de ce moment-là, il y a eu un blanc avant qu’elle me demande si je n’allais pas sauter du train...

A mon internement, choc émotionnel
A mon retour à la vie sociale, remise en question
Avec le temps qui passe, introspection
De par mon équilibre de vie, libération »


Un mot sur l’auteur :
Né le 8 mars 1973 à Thionville Il réside à Draguignan. Il a une envie de se libérer par l’écriture, se donner un droit d’expression personnalisé aux fins de divertir un lectorat souhaité toujours plus nombreux. L’écriture est une expérience qu’il vit quasi quotidiennement car le talent n’arrive que par le travail.



"Demain j’étais folle : Un voyage en schizophrenie" de Arnhild Lauveng


Résumé :
« Les ombres s’épaississent, le trottoir est devenu trop haut, le Capitaine hurle de ne plus manger, de ne plus dormir et de s’infliger des coups... il faudrait fuir, mais le couloir derrière la porte est jonché de crocodiles. Arnhild a quinze ans, et chaque jour est une torture. Avec la plus grande sobriété, elle raconte les premiers signes de la maladie, la terreur, les parents et les amis qui s’affolent, l’hospitalisation et la lente rémission. Devenu un classique international, ce témoignage est à la fois sidérant de justesse et infiniment précieux. La presse et de très nombreux lecteurs y voient un formidable message d’espoir. »

Un mot sur l’auteur :
Aujourd’hui psychologue et conférencière active, Arnhild Lauveng a publié trois ouvrages sur son expérience de la maladie mentale et a reçu de nombreux prix. Demain j’étais folle est traduit dans une dizaine de langues.

Un article a été rédigé sur le livre et notamment sur des schizophrènes devenu(e)s psychologues : voir sur ce lien



"La prison du rien faire" de Martin Lepage

Résumé :
« L’auteur nous raconte avec simplicité et générosité son combat contre la schizophrénie et contre les préjugés qui l’entourent. Il retrace l’origine de sa maladie, les épisodes psychotiques, l’importance de la médication et de l’hygiène de vie, le support des proches et les étapes de son ascension vers une vie normale. Ce récit authentique est enrichi d’anecdotes et de réflexions personnelles qui jettent un éclairage fascinant sur la schizophrénie vue de l’intérieur. Le livre comporte également un point de vue éclairé, écrit par la mère de l’auteur, sur la présence et l’implication des proches. »

Un mot sur l’auteur :
Martin Lepage vit au Québec et il est aujourd’hui pair-aidant et travailleur social.

Voici en vidéo une interview de Martin Lepage :

Annonces

  • Dons Paypal



  • Mieux vivre avec la schizophrénie avec les TCC

  • Newsletter