Dépersonnalisation et déréalisation : quand nous nous déconnectons de la réalité

, par  Véronique R. , popularité : 45%

Vous êtes-vous déjà senti éloigné ou déconnecté de la réalité ? La dépersonnalisation et la déréalisation sont deux troubles assez curieux qui font que l’on se sent en dehors de la réalité, d’une manière très étrange, comme dans un rêve ou dans un film.
Ces troubles sont présent chez les personnes diagnostiqué avec une schizophrénie mais aussi lors de troubles anxieux, et même lors d’état de choc, de grand stress comme lors d’un attentat ou abus de drogues ou de médicaments.

La dépersonnalisation et la déréalisation sont des troubles qui font que les personnes qui les expérimentent se sentent éloignées et déconnectées de la réalité.
Cela n’est pas rare de voir des cas de dépersonnalisation ou de déréalisation lors d’accidents ou d’attentats terroristes, malheureusement devenus trop fréquents de nos jours. Dans des cas beaucoup plus rares, ses troubles se manifestent de manière autonome, sans aucun déclencheur.

Ces pathologies sont dites de troubles dissociatifs, ce qui consiste en interruptions ou en ruptures des processus de mémoire, de conscience, d’identité et/ou de perception.


Qu’est-ce que la dépersonnalisation ?

Les troubles de dépersonnalisations impliquent une distorsion des perceptions corporelle et sentimentale, ainsi que de la pensée. Les personnes sujettes à ces troubles se sentiront comme éloignées d’elles-mêmes, comme en dehors de leur propre corps. Elles peuvent même parfois se percevoir de l’extérieur de leurs corps comme si celui-ci était un automate ou un robot, comme si elles étaient dans un rêve ou dans un film.


Qu’est-ce que la déréalisation ?

© Flickr CC by-nc-nd

Les troubles de déréalisation changent la perception du monde qui entoure les personnes qui les expérimentent. Comme si le monde extérieur était irréel et étrange, comme si elles étaient dans un rêve. Elles peuvent percevoir par exemple des altérations des objets qui les entourent, que ce soit dans leurs formes ou leurs tailles. Les gens qu’elles connaissent peuvent également leurs paraître étranges ou inconnus. Une altération de la perception du temps peut aussi être ressentie.

Dans les deux cas, dépersonnalisation et déréalisation, les preuves de réalités restent intactes. C’est à dire que les personnes sont conscientes qu’il ne s’agit pas d’un rêve et que tous cela n’est qu’une illusion.

Ces symptômes ne sont ni considérés graves ni dangereux, même si cela peut évidemment être une expérience des plus désagréable. Ces personnes ont souvent peur d’être devenues folles. Cela dure en général quelques heures, mais il existe quelques cas isolés qui souffrent de ces troubles chroniquement (qui se répète sur le long terme, non pas qu’ils restent “coincés” dans leurs illusions), se qui affectent évidemment grandement leurs qualités de vie.


Comment agir si vous souffrez de dépersonnalisation ou de déréalisation ?

Les expériences dissociatives tel que la dépersonnalisation ou la déréalisation peuvent être très angoissantes. Si vous subissez ces troubles à un moment précis d’anxiété ou de stress, ils n’ont pas forcément une grande importance.

Il faut y donner de l’importance quand ceux-ci surviennent de manière plus régulière ou plus longuement, ou alors s’ils sont les symptômes de troubles plus graves, tel que l’anxiété généralisée, la dépression, les phobies, la schizophrénie… dans de tels cas, s’il s’agit de symptômes dissociatifs, ils disparaîtront d’eux-mêmes une fois la cause traitée. Il est alors recommandé de prendre contact avec un spécialiste, un psychologue ou un psychiatre, qui pourra vous conseiller et vous prescrire un traitement adéquat.

Il faut savoir que si les troubles de dépersonnalisation ou de déréalisation se manifestent comme une pathologie en soi, les traitements et thérapies actuels ne permettent pas de soigner ces troubles, sinon qu’ils peuvent améliorer la qualité de vie de ceux qui en souffrent de façon considérable.






Sources : cognifit

Annonces

  • Dons Paypal



  • Mieux vivre avec la schizophrénie avec les TCC

  • Newsletter


Brèves Toutes les brèves

  • Citations

    « La schizophrénie est une construction des psychiatres pour définir une maladie qui n’a de (...)